18/03/2021

Tous faiseurs d’opinion comme Bruno Colmant ou Sylvie Lausberg

Media relations reputation management

Un article d’opinion bien rédigé et documenté est une arme puissante pour diffuser son opinion sur un sujet d’actualité auprès d’un large public. Plusieurs faiseurs d’opinion dans notre pays, parmi lesquels Bruno Colmant ou Sylvie Lausberg, utilisent le texte écrit comme moyen pour peser efficacement sur la politique. En principe, tout CEO ou expert dans son domaine peut marcher sur les traces de ces modèles. À l’aide de quelques exemples concrets, nous vous expliquons comment vous pouvez devenir à votre tour un véritable faiseur d’opinion.

Des personnalités telles que Bruno Colmant ou Sylvie Lausberg sont des marques en Belgique francophone. Les médias suivent de près leurs sorties médiatiques et partagent souvent leurs analyses. Pourquoi apprécient-ils avoir leur vision des choses? C’est simple: il sont passés maîtres dans l’art de communiquer des opinions claires sur des problèmes complexes. De plus, ils le font dans un langage limpide. Au fil des années, ils se sont élevés pour devenir des références dans leurs domaines. Un travail remarquable. Néanmoins, cela serait-il réservé aux seuls professeurs ou économistes de haut niveau? Aucunement! Les CEOs et les experts dans les grandes et petites entreprises peuvent également devenir des faiseurs d’opinion. Avec quelques exemples concrets comme fil conducteur, nous vous donnons cinq conseils simples pour commencer.

1. Recherchez des sujets intéressants 

Vous n’écrivez pas un article d’opinion sur le premier sujet qui vous vient à l’esprit. Dans votre domaine d’expertise, recherchez des sujets ou des opinions qui ne font pas l’objet d’une attention suffisante. Examinez les opinions (opposées) de collègues et formulez votre propre vision du problème en cinq phrases. Lisez également ce qui est dit et écrit à ce sujet dans les médias. Un conseil en or: en réagissant à des sujets d’actualité, vous augmentez les chances que votre opinion soit publiée. Par exemple, Bruno Colmant est intervenu sur le sujet très à la mode du bitcoin, dans le Trends-Tendances en ligne. Chercher un sujet digne d’intérêt dans votre domaine d’expertise, c’est de cela qu’il s’agit.

2. Un problème, une solution

Un bon article d’opinion commence par la question cruciale suivante: pourquoi est-ce que j’écris cet article et quel est mon objectif? Pourquoi est-ce pertinent dans mon domaine professionnel et par extension pour la société dans son ensemble? Étoffez votre idée de base à l’aide d’arguments compréhensibles par tout le monde. Déterminez également si vous souhaitez vous adresser spécifiquement à une ou à plusieurs personnes pour attirer l’attention. Par exemple, vous pouvez adresser votre article d’opinion à des décideurs politiques, aux « jeunes », à certains groupes d’action, etc. C’est ce qu’a fait, par exemple, Sylvie Lausberg, présidente du Conseil des femmes de Belgique, en août dernier dans cet article de Sud Presse, en appelant le gouvernement fédéral à mettre en place les mesures de prévention, de protection et de poursuites visant à lutter contre toutes les formes de violence à l’égard des femmes.

Précisez dès le premier paragraphe de votre texte quelle position vous adoptez sur le problème et, ce qui est important, proposez une ou plusieurs solutions (partielles) plausibles.  Prétendre que quelque chose ne tourne pas rond sans suggérer aucun remède fait de vous un rêveur sympathique, dont la contribution restera cependant peu crédible.

3. Rendez-le facile à assimiler!

Le troisième conseil en or: n’utilisez pas de jargon professionnel dans votre texte. Utiliser des termes anglais difficiles sans explication supplémentaire, des phrases interminables ou des métaphores non pertinentes conduit le lecteur à l’abandon. Voulez-vous introduire une comparaison? Faites-le en recourant à une situation que tout le monde a déjà vécue. Écrivez des phrases faciles à comprendre. Soyez concis, car la simplicité est le secret de la réussite. 

4. Osez vraiment prendre position!

Si vous suivez les trois conseils précédents, vous irez déjà loin. Mais pour vraiment assurer une belle publication dans un média national, il faut adopter une position audacieuse. Un texte d’opinion vous donne suffisamment d’espace pour exprimer votre opinion, de manière aussi nuancée que vous le souhaitez.  Mais trop de politiquement correct ne fonctionne pas. 

Soyez conscient de l’impact d’un tel article! Les beaux symboles, et donc également les leaders d’opinion, font de belles cibles. Assurez-vous d’être prêt à faire face aux critiques, ou à nuancer davantage votre vision dans des émissions-débats ou des articles de journaux.

5. Tenez bon!

Enfin, un dernier conseil: n’abandonnez pas après un seul effort! C’est un cliché, mais nombreux sont ceux qui abandonnent après une tentative réussie ou infructueuse. Relevez le défi, en tant qu’expert de la mobilité, du commerce de détail ou du marché de l’emploi, de lancer continuellement de nouvelles idées et solutions. Car ce n’est que de cette manière que vous deviendrez un véritable leader d’opinion et que les journalistes vous appelleront eux-mêmes pour vous demander votre opinion sur un sujet d’actualité déterminé. Vous ne pouvez pas vous bâtir une solide réputation dans le domaine public en ne publiant qu’un seul article d’opinion bien ciblé. Les faiseurs d’opinion cités ci-dessus en sont la meilleure preuve!

Back to top